Est-ce que j’ai besoin d’un freelance ?


Énormément de professionnel se pose cette question, et de plus en plus de freelance sont à notre disposition essentiellement via des plateformes de mise en relation. Dans un premier temps, rappelons ce qu’est un freelance. Un freelance est un travailleur indépendant qui travaille pour une entreprise. Deuxièmement, dans quel secteur d’activité travaille un freelance ? Et bien là, c’est très large.

Voici le top 5 des secteurs d’activité des freelances

  1. Le numérique et l’internet
  2. Le webmarketing
  3. La communication visuelle
  4. Les métiers de la formation
  5. Les métiers liés à l’environnement

Quel question je dois me poser ?

Afin de savoir si oui ou non nous avons besoin d’un freelance pour un de ses secteurs, posons-nous ces questions :

  1. Quel est mon objectif ? Prenons le cas du tir a l’arc, avant de tirer, il nous faut un cible a atteindre. N’oublions pas qu’il n’y a pas de limite a nos objectif mais qu’il est plus facile d’atteindre une cible à notre protée.  Attention, nous ne parlons pas ici de coaching personnel mais de productivité.
  2. Est-ce que j’ai les compétences ? Maintenant, comment tiré notre flèche ? Une fois l’objectif placer devant nous, est-ce que nous avons l’arc ? Si oui, est-ce que nous savons l’utilisé ? De même, peut-importe notre activité, il y a des incontournables. Logo, carte de visite, site internet comptabilité, gestion administrative, prospect, sont tant de chose à penser et à gérer. Il y a des personnes qui ont beaucoup de corde à leur arc et ils sont à féliciter mais heureusement pour les autres, vous pouvez faire appel à un freelance. Oui mais ça va me coûter un bras non ? Nous allons voir ce point dans la dernière question à ce poser.
  3. Est-ce que j’ai le temps tout gérer ? Reprenons notre exemple, une fois la flèche tirer, est-ce que j’aurais le temps et l’énergie d’aller la récupérer et recommencer ? Comprenons par la qu’il y a des activités qui prennent beaucoup de temps et d’énergie, combien nous en restera-t-il pour notre activité ? Et dans le pire des cas, si nous n’avons pas les compétences nécessaire, est-ce qu’on a le temps et l’envie d’apprendre, pour rentabilisé un peu plus notre activité. Car oui il y a aussi l’aspect financier. Il faut reconnaître que l’argent est un frein, surtout quand on démarre. Illustrons dans un autre domaine qui va surement vous parlé un peut plus.

Exemple : la réparation de ma voiture

Imaginons quelques instant que ma voiture tombe en panne et qu’elle ne puisse plus rouler. Je ne le souhaite à personne mais c’est malheureusement souvent quelque chose qui peu arriver à tout le monde. Vous avez deux choix, faire les réparation vous même ou aller voir un garagiste.

Choix 1 : Vous apprenez la mécanique, acheté les pièces pour votre voiture et faite les réparations. Pendant ce temps, pour réparer votre voiture rapidement vous ne travailler plus et ne gagner pas d’argent, ou bien, vous trouver une solution pour aller travailler mais la réparation va traîner dans le temps.

Choix 2 : Vous payer un garagiste, votre voiture est réparer et vous pouvais aller travailler. Il faut bien sûr calculer selon un budget et selon un besoin réel. Vous n’allais pas pouvoir faire les réparations d’un voiture de luxe avec un petit salaire.

Moralité

Tout comme vous n’aurez pas forcément besoin d’embauché un graphiste, un webmaster ou un comptable à temps complet, avec l’investissement du local, du mobilier et du matériel ou même de certain logiciel. Un freelance peux vous faire gagner du temps et de l’argent à la hauteur de vos objectifs.

Eviter les mauvaises expériences

Comme partout, il y a des personnes malhonnête. Mais heureusement tous ne sont pas comme ça et quelque fois c’est seulement les points de vue qui divergent trop. Si cela arrive, n’hésitez pas à mettre fin à cette relation qui n’arrange ni vous, ni le freelance.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *